article paru dans Creuse Agricole et Rurale

Le vendredi 1er septembre a eu lieu la 47e édition de la traditionnelle foire de Bonnat. Initialement foire porcine, elle est devenue au fil du temps Foire primée bovine et ovine. En effet, si les bovins allaitants prennent désormais la plus grande place sur le foirail (132 bovins charolais, limousins ou blonds d’aquitaine), les autres animaux savent se faire remarquer, à commencer par les porcs, dont une quarantaine de représentants ont rappelé les origines de la foire. Les ovins n’étaient pas en reste, puisque avec une centaine d’animaux on pouvait avoir un panorama presque complet des races élevées dans la région. Les chevaux, de trait comme de selle, étaient également bien représentés, sans oublier la basse cour, représentée à Bonnat depuis maintenant une dizaine d’années et très appréciée des visiteurs.
Cette vitrine importante de l’élevage creusois a permis aux éleveurs d’expliquer, une fois de plus, aux représentants politiques toutes les difficultés rencontrées ces derniers temps par le secteur agricole. Jean-Baptiste Moreau, député de la Creuse et lui-même éleveur, les connaît bien, et en a profité pour faire la promotion des États généraux de l’Alimentation, occasion de « faire redescendre de la valeur sur les exploitations ». Le président de la Foire, Gérard Brosset, a déploré la baisse du nombre d’éleveurs : « pourtant, que serait notre territoire et que deviendrait notre économie ? ». Quant au maire de Bonnat, Philippe Chavant, il a ardemment souhaité que l’agriculture perdure et que ce rendez-vous dure encore longtemps.
La matinée s’est achevée sur un lâcher de pigeons et 320 repas ont été servis dans une ambiance conviviale telle que les organisateurs savent la créer.

http://creuse-agricole.reussir.fr/actualites/une-47e-foire-a-la-hauteur:JW0YIQOW.html