Jean-Baptiste Moreau participe à la célébration de la fête nationale arménienne le 3 octobre à l’Ambassade de la République d’Arménie

Il y avait environ 600 000 Arméniens en France en 2011 (dont 400 000 nés en France) selon des estimations du Comité de défense de la cause arménienne (CDCA) et du Centre de recherches sur la diaspora arménienne (CRDA), mais le président du CRDA déclarait en même temps que « Tout recensement précis est impossible dans ce domaine ». Hratch Varjabedian, directeur du Bureau français de la cause arménienne, parlait à la même époque de 400 000 électeurs français d’origine arménienne

Il faut remonter au xve siècle pour voir des marchands arméniens présents dans le port de Marseille. Cette communauté arménienne, par ses liens avec l’Orient, est la première à importer des marchandises indiennes et à initier des artisans locaux à leur reproduction, avec des peintures colorées.

Mais ce sont essentiellement les immigrations de la fin du xixe et du début du xxe siècle qui amenèrent à Marseille la majorité de sa population arménienne actuelle. Comme c’est souvent le cas dans la diaspora arménienne, la plupart des Arméniens de France ont immigré après le génocide arménien de 1915. Les arméniens ont dû fuir la violence avant de s’installer dans des conditions difficiles.