article  source :

https://www.lamontagne.fr/jarnages/loisirs/internet-multimedia/2018/05/18/le-secretaire-d-etat-au-numerique-mounir-mahjoubi-annonce-la-fin-des-zones-blanches-en-creuse_12853116.html

 

 

« Les problèmes de réseau pour la téléphonie mobile et pour internet empoisonnent la vie de centaines de Creusois. Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État chargé du numérique, a tenté de les rassurer jeudi 17 mai, à Jarnages, en annonçant de bonnes nouvelles.

Face à un parterre de cent vingt personnes, Mounir Mahjoubi commence la réunion publique par une déclaration d’amour au département. « J’aime être en Creuse. J’y reviendrai encore. Ça fait déjà deux fois que je viens cette année », lance le secrétaire d’État en faisant allusion aux deux jours passés l’été dernier chez son ami le député Jean-Baptiste Moreau (LREM).

En fonction depuis tout juste un an, Mounir Mahjoubi était à Jarnages pour faire le bilan des douze premiers mois du gouvernement Macron, notamment en matière de numérique. « Nous avons beaucoup travaillé », glisse le jeune ministre de 34 ans.

Téléphonie mobile

Le réseau de téléphonie mobile est une « priorité » pour Mounir Mahjoubi. « Aujourd’hui, les gens se connectent davantage à internet avec un mobile qu’avec un ordinateur fixe. »

Pour améliorer la couverture, un accord a été négocié avec les opérateurs. « Nous leur avons fait une proposition, explique-t-il. Nous leur avons dit “Vous n’aurez plus à payer la contribution pour l’utilisation des fréquences. En échange, vous devez mettre de l’argent dans de nouveaux pylônes”. » La nouveauté, c’est qu’il y aura des « sanctions » si les opérateurs ne respectent par leurs engagements. « Nous avons créé des obligations financières de déploiement. »

Au total, 15.000 nouveaux pylônes vont être installés en France. Ils vont permettre d’augmenter la qualité du réseau mobile. En Creuse, « plusieurs dizaines de nouveaux pylônes vont arriver », notamment dans les zones blanches (Chambonchard, Janaillat et Charron). Le plan de déploiement démarre dès 2018 et s’étale sur trois ans.

Le ministre a annoncé que dans la loi Elan (qui va entrer en discussion au parlement), une procédure est prévue pour accélérer la mise en place de ces pylônes. « Il faut obtenir une autorisation pour déployer les poteaux. Parfois, le meilleur endroit n’appartient pas à la mairie, parfois c’est dans un lieu préservé par des règles spéciales. Ça cause des retards. »

Internet

Sur le volet numérique, Mounir Mahjoubi rappelle que l’objectif du gouvernement est qu’il y ait « un bon débit partout en France d’ici 2020, avec au moins 8 méga ». Et de poursuivre : « Le deuxième objectif, c’est le très haut débit en 2022 avec 30 méga, majoritairement en fibre optique ». Pour Internet également, le gouvernement a « signé un engagement avec les opérateurs avec des sanctions ».

Services publics

Interrogé sur la fermeture de services publics en Creuse (trois trésoreries à la fin de l’année), Mounir Mahjoubi plaide pour la mise en place de « guichets de qualité » où on peut faire plusieurs types de procédures, par exemple dans les maisons de services au public. « L’objectif, même quand des guichets ferment, c’est de s’assurer qu’il y ait un accès à un accompagnement physique avec un agent public », insiste le ministre.

Illectronisme

Mounir Mahjoubi met l’accent sur les usages du numérique. 20 % des Français ne sauraient pas utiliser une interface numérique.

« Nous avons mis en place une stratégie pour l’inclusion numérique, indique-t-il. Avec les régions, les départements et les associations de maires, nous avons construit un plan qui permet d’identifier ces personnes et de les orienter. » Un réseau d’accompagnement va être structuré. Il comprendra des associations mais aussi des entreprises privées qui font de la « médiation numérique ».   »