Les agriculteurs français réclamaient depuis longtemps un assouplissement du droit européen de la concurrence. L’accord intervenu à la mi-octobre entre le Conseil, la Commission et le Parlement est à ce titre une vraie avancée.

Les bonnes nouvelles venues de Bruxelles passent trop souvent inaperçues. C’est le cas de l’accord intervenu le 12 octobre entre les trois institutions de l’Union – le Conseil, la commission et le parlement – sur le volet agricole de l’« omnibus réglementaire », sorte de revue à mi-parcours des modalités de fonctionnement du budget européen.
« Un accord inédit qui constitue une avancée majeure pour la politique agricole commune », souligne Luc Vernet, du think tank Farm Europe. Surtout, une avancée qui pourrait contribuer à régler, en France, cette « guerre des prix » qui empoisonne depuis des années les relations entre agriculteurs, transformateurs et distributeurs.

https://www.la-croix.com/Economie/Monde/Bruxelles-decrete-lexception-agricole-matiere-droit-concurrence-2017-10-27-1200887553