Déroulement de ma journée du 14 février à Paris :

8H30 Petit déjeuner à la Questure  : Economie circulaire, de nouveaux modeles pour demain

9H30 : examen d’une proposition de résolution tendant à créer une commission d’enquête chargée de tirer les enseignements de l’affaire Lactalis

11H : Audition de la FNSEA à la commission des affaires économiques

12H30 : déjeuner avec le Président de l’Université de Limoges

14H : rendez-vous sur le statut des Jeunes Agriculteurs

14H-17H : colloque INRA sur les politiques de recherche

16H30 : audition à la commission des affaires économiques des ministres Hulot, Poirson et Lecornu

18h-20H : rencontre avec l’interprofessionnelle vitcole

Les thématiques agricoles et développement durable sont prédominantes en ce moment avec  le projet de loi à l’étude dont j’ai responsabilité de l’instruction à l’Assemblée (rapporteur), mais la nature des activités est elle représentative de mes journées à Paris

A noter que ces rendez-vous coïncident l’après-midi avec les questions au gouvernement dans l’hémicycle à laquelle je ne pourrais participer : voilà pourquoi les députés ne sont pas toujours présents en séance et pourquoi cela ne veut pas dire qu’ils ne font rien ou ne remplissent pas la mission pour laquelle ils ont été élus.

Le travail le plus décisif  ne se passe pas sur les bancs de l’Assemblée mais en commissions ou dans des travaux préparatoires. Les discussions et votes dans l’hémicycle représentent la partie solennelle des travaux.