Peu s’en souviennent, mais la dernière fois qu’Emmanuel Macron s’est rendu au Salon de l’agriculture, il s’est pris un oeuf sur la tête ! L’épisode passa relativement inaperçu car, ce jour-là, la campagne du candidat fut totalement éclipsée par… l’annonce de la prochaine mise en examen de François Fillon.

Ses conseillers, eux, n’ont rien oublié de ces images fâcheuses pour leur champion. Un an plus tard, l’heure est au branle-bas de combat à l’Elysée. Depuis plusieurs jours, les équipes du président phosphorent sur le parcours que suivra Emmanuel Macron, samedi, pour sa première visite au Salon comme président.

« Ça va être chaud, reconnaît Jean-Baptiste Moreau, éleveur dans la Creuse, devenu député En Marche ! On s’attend à des actions. » « Ça va secouer, prévient le sénateur, ami des chasseurs, François Patriat. Je reçois beaucoup de courriers », dramatise-t-il.

Le président le sait, il joue gros ce samedi. Rien ne serait pire que d’apparaître coupé du monde rural. A l’heure où la droite martèle que le chef de l’Etat est déconnecté des campagnes. Pour tenter de déminer, un plan de bataille a été préparé par l’Elysée. Des ministres aux députés LREM, en passant par la première dame, tous ont été mis à contribution.

 

http://www.leparisien.fr/politique/emmanuel-macron-veut-attenuer-les-tensions-avant-le-salon-de-l-agriculture-22-02-2018-7572942.php