« Les députés avaient examiné mercredi à la mi-journée un tiers des plus de 1.800 amendements au projet de loi, « un record » selon le rapporteur Jean-Baptiste Moreau (LREM). Le texte arrivera dans l’hémicycle à compter du 22 mai.

Parmi les amendements adoptés, plusieurs portent sur les négociations tarifaires entre producteurs et grande distribution, en prévoyant par exemple que les contrats portent sur 3 ans et non un an pour assurer plus de stabilité aux producteurs.

Un autre amendement prévoit que le médiateur, dans les litiges liés aux contrats sur la vente de produits agricoles, pourra rendre publiques ses conclusions et recommandations, suivant la pratique du « name and shame ». »

article intégral  sur  https://www.cbanque.com/actu/67783/comptes-non-publies-de-lactalis-ou-bigard-les-deputes-prevoient-des-sanctions-accrues